Test de morphologie amiante et Vérification générale périodique des EPI VGP

Posté par consultantformateurpreventeur le 28 octobre 2019

Suivant l’arrêté du 7 mars 2013

 

Art. 1er. − Champ d’application.

Le présent arrêté s’applique aux opérations définies à l’article R. 4412-94 du code du travail.

 

Art. 2. − L’employeur s’assure que :

– les appareils de protection respiratoire (APR) sont adaptés aux conditions de l’opération ainsi qu’à la

morphologie des travailleurs, notamment en réalisant un essai d’ajustement ;

– les travailleurs sont formés aux règles d’utilisation et d’entretien des APR ;

– les conditions de nettoyage, de rangement, d’entretien et de maintenance des APR soient conformes à la

réglementation en vigueur et aux instructions du fabricant.

La mise en œuvre des recommandations de la norme NF EN 529 par l’employeur est réputée satisfaire aux

exigences du présent article.

 Art. 5. − Vérification, entretien et maintenance des appareils de protection respiratoire.

Avant chaque utilisation et conformément aux notices d’instructions du fabricant, les APR font l’objet des

vérifications suivantes :

un contrôle de l’état général ;

un contrôle du bon fonctionnement des APR ;

un test d’étanchéité permettant de vérifier que la pièce faciale est correctement ajustée par le travailleur.

Après chaque utilisation, les APR sont décontaminés.

Les APR sont vérifiés sous la responsabilité de l’employeur et conformément aux notices d’instructions du

fabricant.

Une vérification de l’état général, du bon fonctionnement et du maintien en conformité de l’APR.

 

 

Extrait de la norme EN 529

20160424_092218

II° Confort et maintenance

Même si l’utilisateur est conscient qu’un appareil de protection respiratoire est un plus pour sa sécurité, son usage n’en représente pas moins une gêne par rapport à une respiration libre en raison de son poids, de son encombrement et des différences de pression qui peuvent exister à l’inspiration et à l’expiration.

Le confort est un facteur important, qui influence le degré de protection offert par l’appareil de protection respiratoire. Le système choisi être adapté à l’anatomie de l’utilisateur et doit être agréable à porter.

Divers facteurs, souvent très personnels, déterminent le confort :

  • la      facilité d’entretien ;
  • l’accumulation d’air chaud et humide : un espace ouvert trop important à l’intérieur du système respiratoire retiendra l’air expiré, dégageant une sensation de chaleur. Une soupape expiratoire efficace permettra à cet air chaud de s’échapper facilement ;
  • l’absence de pression excessive : la pièce faciale doit être la plus souple possible.      Le demi-masque devrait avoir une forme et une taille qui permettent de      couvrir le nez, la bouche et le menton sans causer la moindre pression.
  • les brides doivent être réglées à la bonne   longueur, suffisamment large et correctement positionnées pour garantir un   bon port de l’appareil

Une bonne utilisation signifie avant tout une bonne étanchéité de la pièce faciale au visage, condition essentielle à l’efficacité de la protection apportée. Le joint facial doit avoir une bonne continuité : les hommes doivent être rasés (ni barbes, ni favoris), les cheveux longs doivent être bien attachés pour ne pas se retrouver pris entre le masque et la peau. Les lunettes doivent être enlevées à cause de l’espace créé par les branches. Certains modèles de masques complets peuvent être équipés de lunettes de vue intérieur. 

 

 

Chaque EPI et donc chaque appareil de protection respiratoire à usage non unique doit faire l’objet d’une fiche de suivi de son utilisation comportant, entre autres indications, des renseignements sur :

  • l’identification      de l’appareil : type, numéro, adresse du fabricant, notice ;
  • ses      différentes opérations de maintenance : nature, dates ;
  • son      nettoyage/désinfection.

Le nettoyage et/ou la désinfection doivent être réalisés après chaque utilisation à l’aide des produits indiqués par le fabricant, qu’il s’agisse du même utilisateur ou non.

Les éléments défectueux doivent être remplacés par une personne compétente qui se fournira auprès du même fabricant, idem pour les réglages et les petites réparations.

Pour toutes les opérations de nettoyage, entretien, réparation, stockage, remplissage, et essais d’appareils de protection respiratoire, il est important de demander et de suivre les informations précises du fabricant.

2A PROTECTION AMIANTE

2A PROTECTION AMIANTE

Expert amiante

SAS 2A PROTECTION

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus