Saint Maximin la Sainte Baumes VGP, test de morphologie, amiante PACA Toulon, Marseille, Cannes, Nice, Monaco, Aix en provence

Posté par consultantformateurpreventeur le 29 juillet 2018

2A Protection

Les conditions de cette prestation que nous avons mis en place, sont conforme à la recommandation de l’INRS.

Nous vous proposons:

Test de morphologie sur 1/2 masque P3 EN 140

Test de morphologie sur masque pleine face EN 136

Nous possédons un ensemble d’APR avec des tailles S, M, ML, L de différent fabricant: SCOTT, CLEAN AIR, DRAGER

Nous nous déplaçons sur la France et outre mer.

Test de morphologie à effectuer chaque année

Pour tous renseignements

Mme Gounant

Tel: 06 59 55 32 19

2A PROTECTION

Publié dans PREVENTEUR | Pas de Commentaire »

Saint Maximin la Sainte Baumes Diagnostique avant travaux et démolition amiante PACA Toulon, Marseille, Cannes, Nice, Monaco, Aix en provence

Posté par consultantformateurpreventeur le 29 juillet 2018

2A protection vous informe que nous sommes en mesure de répondre à la nouvelle règlementation concernant le repérage avant travaux ou avant démolition amiante avec mention.

Nous vous proposons aussi le repérage avant travaux Plomb

 

DŽclinaison marque Quadri.eps

Aussi à partir du 1° septembre nous appliquons la nouvelle norme NFX 46020 AOUT 2017;

Nos conditions, offres, réalisations se conforment aux nouvelles exigences qui modifient considérablement le processus de repérage avant travaux et démolition.

Je vous propose de prendre connaissance de la règlementation qui modifie l’article R 4412-97

Le code du travail est ainsi modifié :

1° L’article R. 4412-97 est remplacé par les dispositions suivantes :

« Art. R. 4412-97.-I.-Le donneur d’ordre, le maître d’ouvrage ou le propriétaire d’immeubles par nature ou par destination, d’équipements, de matériels ou d’articles qui décide d’une opération comportant des risques d’exposition des travailleurs à l’amiante fait réaliser la recherche d’amiante mentionnée à l’article L. 4412-2 dans les conditions prévues par le présent paragraphe. « Ces risques, appréciés par la personne mentionnée à l’alinéa précédent, peuvent notamment résulter du fait que l’opération porte sur des immeubles, équipements, matériels ou articles construits ou fabriqués avant l’entrée en vigueur des dispositions du décret n° 96-1133 du 24 décembre 1996 relatif à l’interdiction de l’amiante, pris en application du code du travail et du code de la consommation ou auxquels l’interdiction prévue par ce décret n’est pas applicable.

« II.-La recherche d’amiante est assurée par un repérage préalable à l’opération, adapté à sa nature, à son périmètre et au niveau de risque qu’elle présente. « Les conditions dans lesquelles la mission de repérage est conduite, notamment s’agissant de ses modalités techniques et des méthodes d’analyse des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, sont précisées par arrêtés du ministre chargé du travail et, chacun en ce qui le concerne, des ministres chargés de la santé, de la construction, des transports et de la mer, pour les domaines d’activité suivants : « 1° Immeubles bâtis ; « 2° Autres immeubles tels que terrains, ouvrages de génie civil et infrastructures de transport ; « 3° Matériels roulants ferroviaires et autres matériels roulants de transports ; « 4° Navires, bateaux et autres engins flottants ; « 5° Aéronefs ; « 6° Installations, structures ou équipements concourant à la réalisation ou la mise en œuvre d’une activité.

« III.-Les arrêtés mentionnés au II précisent à quelles conditions les documents de traçabilité et de cartographie disponibles ou les recherches d’amiantes effectuées en application des lois et règlements ou à l’initiative des intéressés sont regardés comme satisfaisant à l’obligation de repérage. « IV.-Dès lors qu’un repérage a été réalisé dans les conditions prévues au présent article, les opérations réalisées ultérieurement dans le même périmètre ne donnent pas lieu à un nouveau repérage sauf lorsque des circonstances de fait apparues postérieurement à celui-ci en font apparaître la nécessité ou lorsque la réglementation entrée en vigueur après sa réalisation le prescrit. » ;

2° Après l’article R. 4412-97, il est inséré six articles ainsi rédigés :

« Art. R. 4412-97-1.-L’opérateur de repérage dispose des qualifications et moyens nécessaires à l’exercice de cette mission précisés, pour chaque domaine d’activité, par les arrêtés mentionnés au II de l’article R. 4412-97. Il exerce sa mission en toute indépendance et ne peut avoir de lien d’intérêts de nature à nuire à son impartialité, notamment avec une personne physique ou morale intervenant dans le cadre de la même opération de travaux.

« Art. R. 4412-97-2.-Les personnes mentionnées au premier alinéa du I de l’article R. 4412-97 communiquent aux opérateurs chargés du repérage toute information en leur possession utile à sa réalisation. Elles respectent leur indépendance et leur impartialité dans l’exercice de leur mission de repérage, y compris lorsqu’il s’agit de leurs salariés.

« Art. R. 4412-97-3.-I.-Lorsque, pour l’un des motifs suivants, la personne mentionnée au premier alinéa du I de l’article R. 4412-97 constate que le repérage ne peut être mis en œuvre, la sécurité des travailleurs est assurée dans les conditions prévues au II du présent article :

« 1° En cas d’urgence liée à un sinistre présentant un risque grave pour la sécurité ou la salubrité publiques ou la protection de l’environnement ;

« 2° En cas d’urgence liée à un sinistre présentant des risques graves pour les personnes et les biens auxquels il ne peut être paré dans des délais compatibles avec ceux requis pour la réalisation du repérage ; « 3° Lorsque l’opérateur de repérage estime qu’il est de nature à l’exposer à un risque excessif pour sa sécurité ou sa santé du fait des conditions techniques ou des circonstances dans lesquelles il devrait être réalisé ;

« 4° Lorsque l’opération vise à réparer ou à assurer la maintenance corrective et qu’elle relève à la fois des interventions mentionnées au 2° de l’article R. 4412-94 et du premier niveau d’empoussièrement mentionné à l’article R. 4412-98. « II.-Dans les cas mentionnés au I, la protection individuelle et collective des travailleurs est assurée par des mesures prévues pour chaque domaine d’activité par les arrêtés mentionnés au II de l’article R. 4412-97 comme si la présence de l’amiante était avérée. Ces mesures sont définies par l’entreprise appelée à la réaliser l’opération, en fonction, d’une part, du niveau de risque qu’elle a préalablement évalué et notamment du niveau d’empoussièrement estimé mentionné à l’article R. 4412-98 et, d’autre part, des circonstances propres à l’opération projetée et en particulier du degré d’urgence que sa réalisation présente.

« Art. R. 4412-97-4.-Lorsque le repérage ne peut être dissocié de l’engagement de l’opération elle-même pour des raisons techniques communiquées par l’opérateur de repérage à la personne mentionnée au premier alinéa du I de l’article R. 4412-97, celle-ci fait procéder au repérage au fur et à mesure de l’avancement de l’opération dans des conditions précisées, pour chaque domaine d’activité, par les arrêtés mentionnés au II du même article. Lorsqu’il apparaît au cours de l’opération que celle-ci relève en tout ou partie de l’un des cas mentionnés au I de l’article R. 4412-97-3, il peut être recouru aux mesures prévues au II de cet article.

« Art. R. 4412-97-5.-Le rapport retraçant le repérage conclut soit à l’absence soit à la présence de matériaux ou de produits contenant de l’amiante et précise, dans ce second cas, leur nature, leur localisation ainsi que leur quantité estimée. Le contenu de ce rapport est défini pour chaque domaine d’activité par les arrêtés mentionnés au II de l’article R. 4412-97. Les dossiers techniques mentionnés aux articles R. 1334-29-4 à R. 1334-29-6 du code de la santé publique et à l’article R. 111-45 du code de la construction et de l’habitation lui sont annexés le cas échéant.

« Art. R. 4412-97-6.-Le rapport de repérage complète les documents de traçabilité et de cartographie relatifs aux meubles et immeubles relevant de son périmètre. La personne mentionnée au premier alinéa du I de l’article R. 4412-97 pour le compte de laquelle le rapport a été établi ou, le cas échéant, le propriétaire du meuble ou de l’immeuble lorsque ce rapport lui a été remis, le tiennent à la disposition de tout nouveau donneur d’ordre ou maître d’ouvrage à l’occasion des opérations ultérieures portant sur ce périmètre. » ;

Décret n° 2017-899 du 9 mai 2017 relatif au repérage de l’amiante avant certaines opérations

logo blog

Publié dans PREVENTEUR | Pas de Commentaire »

Saint Maximin la Sainte Baumes Bureau expertise amiante PACA Toulon, Marseille, Cannes, Nice, Monaco, Aix en provence

Posté par consultantformateurpreventeur le 29 juillet 2018

Nous vous informons, de l’ouverture de l’agence région PACA,

2A Protection

812 avenue des 5 Ponts Parc activité du chemin d’AIX

83470 Saint Maximin- la Sainte Baumes.

2A protection,

Mission AMO RISQUE AMIANTE ET PLOMB

Nous vous proposons en phase d’étude

 

L’assistance nécessaire à la prise de décision, avec l’analyse d’une tierce-partie compétente sur les documents élaborés par vos Maîtres d’Œuvre intervenant sur vos problématiques « amiante » :

  • Examen des pièces écrites, documents des marchés de retrait, méthodologie d’intervention de la maîtrise d’œuvre
  • Analyse des offres des entreprises
  • Analyse des plans de retrait élaborés par les entreprises avant à l’inspection du travail
  • Supervision de l’application du plan qualité de l’entreprise, suivi des points d’arrêt et actions correctives
  • Visites périodiques de chantier
  • Supervision des protocoles et plans d’action concernant les prélèvements d’air et analyses de matériaux
  • Supervision de la traçabilité du traitement des déchets
  • Assistance à la réception des travaux
  • Mise à jour du DTA

Pendant les travaux

  • Examen du plan de retrait (PRE) avant envoi à l’inspection du travail, CRAM, OPPBTP
  • Validation des points d’arrêt
  • Visite hebdomadaire du chantier
  • Etablissement des comptes rendu pour le contrôle du respect des règles et des prescriptions du CCTP
  • Suivi des prélèvements et analyse des mesures d’empoussièrement dans l’air
  • Suivi des BSDA (documents relatifs à l’élimination des déchets amiantés)
  • Vérification des situations d’entreprise Organisation de la réception
  • Etablissement des listes de réserves et suivi de leurs levées
  • Assistance à la mise à jour de votre Dossier Technique Amiante (DTA)

2A PROTECTION   2A FORMATION

Publié dans PREVENTEUR | Pas de Commentaire »

Prévention risque plomb, repérage plomb avant travaux

Posté par consultantformateurpreventeur le 20 mai 2018

fichier pdf Diagnostic_plomb_basse_def-2

A lire impérativement avant de faire des travaux de rénovation

Marc Desplat

Publié dans PREVENTEUR | Pas de Commentaire »

Assistance, Accompagnement, certification amiante NFX 46 010 désamianteur

Posté par consultantformateurpreventeur le 20 mai 2018

2A PROTECTIONlogo blog

 

Mission d’assistance à la  certification amiante NFX 46 010 :

La mission porte sur la constitution du dossier de candidature pour une activité de retrait d’amiante, jusqu’à la certification de l’entreprise :

  • Rédaction des procédures, Instructions et enregistrement nécessaires à la gestion des chantiers
  • Rédaction du Manuel Qualité administratif et chantier.
  • Assistance à la mise en place des outils de gestion des expositions et de traçabilité.
  • Gestion en ligne avec le système e-amiante.
  • Coaching de l’encadrant technique et de chantier par une formation aux obligations d’enregistrement et de gestion administrative.
  • Audit Blanc au siège de l’entreprise et audit blanc de chantier.

 

Une équipe d’expert afin de vous permettre de réaliser votre projet.

Contact Mme Gounant Bell

06 59 55 32 19

Publié dans PREVENTEUR | Pas de Commentaire »

E-amiante « la gestion administrative des chantiers de désamiantage en ligne » conforme à la certification NFX 46-010

Posté par consultantformateurpreventeur le 19 mai 2018

20180520_115119

E-amiante

  • Un véritable outils de gestion en ligne incluant la consultation des documents pour vos encadrants de chantier.

 

  • Intervient à chaque étape de votre gestion administratif chantier nécessaires (gestion, enregistrement, consultation, diffusion).

 

  • Votre liaison en temps réel chantier entreprise, avec la gestion des entrées et sorties de zone.

 

  • Une veille règlementaire à jour, en permanence consultable  à tous moments

 

  • Une assistance en ligne, pour vos  PDRE , avec le calculateur simulateur bilan prévisionnel MDGB

 

  • Votre archivage garantie

 

  • Une gestion économisant 50% de papier

 

Abonnement mensuel, comprenant la formation d’utilisation les logiciels de gestion et de bilan aéraulique, la documentation complète de certification procédure et instruction suivant la norme NFX 46-010.

 

Alors gagner du temps, de la sécurité et demander votre E-amiante pour les entreprises de désamiantage

Contactez nous!

Marc Desplat et son équipe d’expert

Tel: 04 11 75 47 89

 

Gestion de chantier de désamiantage en ligne

Gestion de chantier de désamiantage en ligne

 

 

 

 

Publié dans PREVENTEUR, SAS 2A PROTECTION | Pas de Commentaire »

123
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus