Réglementation amiante des confirmations pour la protection des salariés

Posté par consultantformateurpreventeur le 11 juin 2017

Bonjour à tous,

 La DGT et L’INRS, nous confirme pour cette fin d’année:

A) les FPA des APR adduction d’air suite à l’étude de l’INRS  n’évoluent pas.

b) A partir de 3000 f/l changement de protection en privilégiant les combinaisons ventilées. ( FPN entre 10000 et 50000)

c) Une augmentation de l’aéraulique de zone dés le niveau 2 haut entre 10 et 15 fois le volume de la zone.

d) L’obligation de prendre en compte la base http://scolamiante.inrs.fr/amiante/Accueil?token=833A026A pour les chantiers tests

e) Le masque Ventilé EN 12942 au delà d’un processus de 400 f/l n’est plus protecteur.

 

 

Nous serons heureux de vous recevoir dans les centres de formation ALP EXPERT Grenoble, ECF Clermont Ferrand, 2A formation Mauguio

Le président

Marc Desplat

 

 

 

 

Publié dans FIT TEST AMIANTE, PREVENTEUR, PREVENTION | Pas de Commentaire »

BILAN AERAULIQUE AMIANTE, notre réalisation la plus importante 140 000 m3/h

Posté par consultantformateurpreventeur le 9 juin 2017

2A PROTECTION

EXPERTISE AMIANTE

Nous vous proposons:

-L’étude et la cconception aéraulique prévisionnelle d’un chantier Amiante ou autre,

-L’étalonnage des entrées d’air avec courbe de débit en fonction du delta P,

-La vérification sur chantier, avec un procès verbal aéraulique de réception,

-Des renouvellements d’air de zone élémentaire suivant les prescription de la note  DGT octobre 2015,

-L’application de l’arrêté du 8 avril 2013 pour l’aéraulique des SAS personnel et matériel,

-La mise en conformité de vos Unités de décontamination mobiles.

-Toutes nos mesures sont effectuées par anémomètre à fil chaud et contrôleur enregistreur de dépression

 

De nombreuses références national, dans le BTP ou l’industrie

Notre plus grande conception un site de traitement 140 000 m3/h

Pour toutes demandes

Marc Desplat  Formateur, Expertise Amiante

Marc Desplat
Formateur, Expertise Amiante

 

 

 

 

 

 

 

 

2A protection

Marc Desplat

Expert amiante, formateur consultant , attestation de compétence formateur sous section 3 INRS

Tel : O6 19 27 18 45

 

Publié dans Bilan aéraulique, PREVENTION, SAS 2A PROTECTION | Pas de Commentaire »

BILAN AERAULIQUE AMIANTE, aéraulique de chantier amiante expertise, UMD

Posté par consultantformateurpreventeur le 6 juin 2017

 

 

Les premières règles à ne pas oublier

1° Les unités mobiles de décontamination sont soumis au bilan aéraulique.fichier pdf ed6244 UMD

2° Les entrées d’air principales sont représentées par le renouvellement du volume de la douche de décontamination SAS personnel et SAS déchet avec fonctionnement par trappe (voir point 7).

3° Que dans tous les cas le minimum du renouvellement EP     N1 et N2 est de 6 V * 3 mn  soit 120 fois/heure       N3   10 V *3 mn soit 200 fois/heure.

4°Que les fuites de SAS sont plus importantes que les fuites de confinement suivant les montages compter 0.8 pour les SAS et 0.2 sur le débit de renouvellement de la zone en prévisionnel du bilan au plus défavorable.

5° Suivant le niveau de votre processus votre besoin d’extracteur doit tenir compte de la durée du chantier et du colmatage futur des THE et les renouvellement de la zone peuvent être augmenter jusqu’à 10 et 15 fois voir plus suivant note DGT octobre 2015 par zone élémentaire.

6°Les entrées d’air de compensation à clapet avec déflecteurs peuvent vous servir pour les zones mortes et compenser aussi le besoin de renouvellement d’air de votre confinement, elle doivent être calibrée avec une courbe de débit en fonction d’une delta P.

7°La vitesse du flux intérieure SAS déchet 0.5 m/s sur toute sa section, Le simulateur tien compte d’une trappe déchets de 0.60x 0.60 avec une vitesse de mesuré de 2.6 m/s. Dans le cas d’un tunnel prendre toute la section et non les 120 fois du volume de la douche déchet.

8°La recherche de la dépression dans le confinement entre 20 et 23 Pascal ainsi dans la douche d’hygiène vous aurez un minimum de 7 à 10 Pascal.

9) Veuillez vérifier la conformité obtenue de vos renouvellements d’air, dans les zones élémentaires, dans vos SAS, et relevé la delta P qui vous permet d’atteindre cette conformité. Votre extracteur de secours devra maintenir cette performance.

10) Effectuer sur le chantier votre relevé du débit des airs maîtrisés ( EM) et divisé le par le volume de votre confinement, Vous obtiendrez votre taux réel de renouvellement garantie. (TRG).

Ne l’oubliez pas bien avant de descendre en dessous de 15 Pa, bien des installations de chantier ne sont plus conformes dans le taux de renouvellement.

En dessous de 10 Pa c’est l’arrêt de chantier et rupture de la barrière dynamique protégeant des inversions de flux.

Consultez nous pour vos études prévisionnelle d’aéraulique,

 

Nous avons de nombreuses références,  INERTAM 140 000 m3/h, Plus de 150 PV  de réception aéraulique, notre statut de bureau de contrôle est assuré pour ce cadre d’intervention, 7120B.

N’oublier pas seul le statut et l’assurance de bureau de contrôle peut vous délivrer un certificat de conformité.

IL est de votre devoir de vous assurer que votre intervenant à bien déclaré son mode opératoire sous section 4 et que son assurance couvre son domaine d’activité dans le cadre d’intervention sur votre matériel.

Nous aurons le plaisir de vous remettre tous ces documents lors de votre commande.

Nous sommes aussi disponible pour vous délivrer un certificat de conformité de vos UMD.

2A PROTECTION EXPERTSIE AMIANTE diagnostique

2A PROTECTION
EXPERTSIE AMIANTE
diagnostique

Vous pouvez par mail nous faire la demande du logiciel aéraulique de réception chantier Amiante

Expert amiante

fichier pdf aéraulique de réception chantier

Marc Desplat

Publié dans Bilan aéraulique, PREVENTION, SAS 2A PROTECTION | Pas de Commentaire »

Test de morphologie ou fit test et sa périodicité pour le risque chimique amiante

Posté par consultantformateurpreventeur le 6 juin 2017

Bonjour à tous

Quand faut il refaire le test de morphologie? dit le fit test en anglais

Disons que la réponse nous la trouverons dans le code du travail.

1°  Par le L 4121-1

L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Ces mesures comprennent :

1° Des actions de prévention des risques professionnels ;

2° Des actions d’information et de formation ;

3° La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes

2° Par le L 4121-2

L’employeur met en œuvre les mesures prévues à l’article L. 4121-1 sur le fondement des principes généraux de prévention suivants :

1° Eviter les risques ;

2° Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités ;

3° Combattre les risques à la source ;

4° Adapter le travail à l’homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de travail ainsi que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production, en vue notamment de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé ;

5° Tenir compte de l’état d’évolution de la technique ;

6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n’est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux ;

7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l’organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l’influence des facteurs ambiants, notamment les risques liés au harcèlement moral, tel qu’il est défini à l’article L. 1152-1 ;

8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle ;

9° Donner les instructions appropriées aux travailleurs

3° Par le L 4121-3   le DUER soit le document unique et l’analyse de risque du poste de travail suivant les 9 principes généraux de prévention.

La morphologie du visage change avec le temps, soit on peut maigrir, soit on peut grossir, avoir une cicatrice nouvelle, un bouton mal placé, des problèmes de vue et la pause de porte lunette dans le masque.

 

La vérification aussi de l’adéquation du type de ventilation assistée en fonction de la capacité respiratoire et vérifié  par un test si au summum de l’inspiration vous n’êtes pas en pression négative sera une action de prévention.

En effet votre capacité respiratoire peut évoluer dans le temps et des moteurs de ventilation de 200 l/mn vous permettra une plus grande sécurité et vous évitera des problèmes pouvant engendrer une possible contamination par pression négative.

La norme EN 12942 impose un minimum de 160l/mn c’est la moyenne d’un besoin en air pour un homme avec un effort de 250w.

 

Voila toutes les bonnes raisons de faire les vérifications annuelles des tests de morphologie en conformité au code du travail ainsi que la recommandation ED 6273    http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206273

Le test sera à disposition  à partir du mois d’avril sur chantier, à notre agence de Mauguio proche Montpellier.

Vous pourrez effectuer vos tests aussi pendant vos recyclages de formations sous section 3 ou sous section 4 amiante à l’agence par 2A Formation.

 

centre de formation amiante

centre de formation amiante

SAS 2A PROTECTION/ 2A FORMATION

Bureau de contrôle amiante

Publié dans FIT TEST AMIANTE, PREVENTION, SAS 2A PROTECTION | Pas de Commentaire »

FIT TEST AMIANTE Le QUANTIFIT par votre centre de formation

Posté par consultantformateurpreventeur le 6 juin 2017

Evolution normalisation de la pratique du test de morphologie.

Suite à la ED 6273 de l’INRS de janvier 2017, 2A protection vous propose à partir d’avril les nouveaux tests de morphologie, avec le protocole OHD;

Ce nouveaux système approuvé par l’INRS augmente la précision du test de fiabilité.

 

A lire ED 6273http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206273

20170319_160722

Agence à Mauguio 109 rue Coli  34130

Test de morphologie sur RDV à l’agence 2A Protection ou lors de votre formation par 2A Formation sous section 3 et sous section 4

 

IV° Fuite au visage

 

Quel trajet pour l’air ?

L’air que l’on respire entre par le nez ou par la bouche, puis descend le long delà trachée dans les poumons.

Les conduits dans les poumons se terminent par des sacs d’air, les alvéoles pulmonaires. Elles se remplissent comme des ballons. L’oxygène pénètre dans le sang à travers les parois des alvéoles. C’est là que se fait l’échange entre l’oxygène de l’air et le gaz carbonique du sang. Lors de l’expiration, l’air contient plus de gaz carbonique. Les globules rouges (cellules circulant dans le sang), captent l’oxygène dans les poumons et le véhicule vers les cellules de notre corps qui s’en servent pour produire de l’énergie.

 

Comment respire-t-on ?

Nous inspirons et expirons l’air de nos poumons en changeant la forme de la cavité dans laquelle ils sont logés. Cette cavité est protégée par une cage en os, la cage thoracique. Elle se compose du sternum sur le devant, de 12 paires de côtes s’incurvant jusqu’aux os de la colonne vertébrale elle-même. A la base de la cage, on trouve une épaisse couche de muscles, le diaphragme.

Lorsqu’on inspire, les muscles intercostaux travaillent pour soulever les côtes vers le haut et l’avant, élargissant la taille de la cage thoracique. En même temps, les muscles du diaphragme se contractent et aplatissent le dôme. Cette expansion dans les deux sens attire l’air dans les poumons, dans la cavité agrandie.

Lorsque les muscles se relâchent, la cage thoracique s’affaisse et le diaphragme se bombe. Ces deux changements réunis compressent la cavité et l’air est alors expulsé. Toute cette opération, bien qu’elle paraisse fatigante, se déroule doucement et apparemment sans effort ; les poumons sont recouverts d’une membrane lisse et glissante (la plèvre) qui les sépare de la paroi de la poitrine. Ceci permet aux poumons et à la cage thoracique de glisser aisément, sans friction.

 

 Conclusion

Quelques chiffres sur la respiration :

Le nombre d’inspirations par minute dépend du besoin individuel en oxygène du corps. Les activités éprouvantes nécessitent une plus grande quantité d’oxygène, car les cellules musculaires ne peuvent travailler sans apport d’oxygène frais. Lors d’une respiration normale, on inspire environ 0,5 litre d’air. Si l’on inspire particulièrement profondément et si on expire au maximum, cette quantité d’air peut s’élever à environ 2 litres (air complémentaire). Ce volume maximal de respiration est appelé la capacité vitale du poumon. Même après une expiration maximale, une quantité d’1 à 1,5 litres d’air reste encore dans les poumons. Si l’on ajoute cette valeur à la capacité vitale, on obtient la capacité totale, qui est d’environ 3,5 à 4 litres.

 

 

La Surpression /  Dépression dans les masques

La surpression d’air dans un masque à ventilation assistée est assurée par un moteur qui pulse entre 120 et 160 litres/min d’air filtré dans le masque.

Pour assurer une surpression permanente dans le masque, la demande respiratoire de l’opérateur ne devrait jamais dépasser 120-160 l/min, même un court instant sinon, le masque pourrait se trouver (même un court instant) en dépression et des fibres y entrer par les éventuels défauts d’étanchéité.

Alors quels peuvent être les débits respiratoires maximaux de travailleurs exerçant une activité physique moyenne à intense ? Et bien on le sait, grâce à l’armée américaine, qui comme chacun le sait, aime bien les masques.

Le  ”pic de débit d’air d’inhalation” (PIAF en anglais) a été évalué sur des troupes en exercice dans plusieurs études dont une publiée en 2003  (G. Berndtsson, SEA Group, 2003). Il en ressort que pour un groupe soumis à un exercice correspondant à une puissance de 150 W (effort important), le PIAF dépassait 160 litres /min pour plus de 80% des individus (plus de 360 litres/min pour 5% des individus). Si les porteurs de masque ne travaillent pas trop (genre ce sont des inspecteurs en contrôle …) avec une demande de 50 W, le PIAF dépasse 160 litres/min pour environ 25% des individus.

Un test de validation peut être réalisé par une mesure dite “fit factor” ou facteur adéquation. Il ne s’agit rien d’autre que de mesurer la concentration d’un polluant à l’intérieur et à l’extérieur du masque porté par l’opérateur dans des situations qui simulent les activités de travail. Ce test peut être réalisé rapidement et sans risque (sans utiliser
d’amiante) à l’aide divers systèmes commerciaux.

Ce test  peu confirmer une validation faciale, mais non un problème de fuite de pression qui provoquerait une dépression sous masque entrainant une gêne pour l’opérateur, et un appel inspiratoire  possible de l’extérieure.

 En décembre nouvelle ED de l’INRS pour les tests de morphologie

 

Marc Desplat

Expert amiante

2A PROTECTION EXPERTSIE AMIANTE

2A PROTECTION
EXPERTSIE AMIANTE

 

 

                                         SAS 2A PROTECTION

Bureau de contrôle amiante              20160424_092218

 

Publié dans FIT TEST AMIANTE, PREVENTION, SAS 2A PROTECTION | Pas de Commentaire »

Bilan aeraulique chantier amiante (PRC)

Posté par consultantformateurpreventeur le 6 juin 2017

Bonjour,

Notre bureau de contrôle amiante, au titre des détections de fuites (RC), vous propose la prestation de vérification sur chantier du bilan aéraulique avant le démarrage de la phase retrait. L’entreprise de désamiantage pourra ainsi fournir un PV de réception de bilan aéraulique chantier, soit dans le cadre d’un audit chantier, chantier test, contrôle par l’inspection, etc……………

Ce PRC ( Procès verbal de Réception et de Conformité) étant fait par une personne indépendante, suivant la règlementation de l’arrêté 8 avril 2013 indique le bilan aéraulique  prévisionnel, le bilan aéraulique chantier, le taux de renouvellement du SAS personnelle, du Sas matériel, et de la zone ou des zones de confinement dédiés aux retraits des matériaux amiantés, ainsi que les mesures des entrées d’air de compensation et du calcul, du  débit du traitement des zones mortes, l’hygrométrie  et la température.

Il est important dans le cadre de vos validations de processus de rechercher à abaisser la concentration en fibres d’amiante au niveau le plus bas possible. R4412-109. Le fait, est que  sur des chantiers  de niveau 2, l’augmentation du renouvellement de l’air de zone à plus de 10 fois contribue à l’abaissement de ces valeurs et participe par son action à la protection des travailleurs. Optimisation de l’aéraulique de chantier vous est demandé aussi par l’arrêté du 23 février 2012. (compétence encadrant technique chantier) et aussi par l’ annexe B NFX 46 010.

Pour cette prestation vous devez:

1) Nous transmettre votre plan de retrait

2)Nous garantir la mesure initial suivant le R4412 127

3)Nous permettre l’accès à votre chantier sous condition sous section 4 R4412-144

4)Nous permettre l’utilisation de votre installation de décontamination en cas d’incident ou accident.

5) Nous mettre à disposition votre appareil de fumée et votre contrôleur de dépression.

6) Nous remettre la vérification électrique chantier.

Sur site les mesures correctives de réglages pourront être effectuées par notre contrôleur avec l’accord de l’encadrant technique du chantier afin de remédier à une non conformité aéraulique constatée.

Pour tous devis de prestation dans ce cadre de mission, nous vous  demandons le PRA.

Nous pouvons intervenir entre 24h et 48h, 6 jours sur 7, suivant nos disponibilités.

Ci joint modèle de PRC factice.

 

 

En retour, nous vous fournirons notre mode opératoire sous section 4, notre assurance, afin d’intervenir dans le cdre de la règlementation sur votre chantier.

fichier pdf PRC modele

logo blog

Entrée d'air avec déflecteur de vent pour position extérieure

Entrée d’air avec déflecteur de vent pour position extérieure

centre de formation amiante

centre de formation amiante

 

Expert amiante

deuxaprotection@sfr.fr

SAS 2A protection

Le président

Marc Desplat

 

Publié dans Bilan aéraulique, PREVENTION | Pas de Commentaire »

12345
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus