Campagne scol@miante 2016, Expertise du risque amiante

Posté par consultantformateurpreventeur le 17 mai 2015

http://scolamiante.inrs.fr/amiante/Accueil?token=8E050445

 

Du nouveau sur les émissions de fibres d’amiante lors des retraits sur les chantiers.

Surtout que beaucoup de couple matériaux technique grimpe en taux d’empoussièrement et il faut reprendre vos processus et notice de poste messieurs les encadrant technique!

Cette base SCOLA 2016 représente et analyse les processus des entreprises avec cette mise à jour.

Vous pouvez aussi maintenant, consulter en ligne votre estimation d’empoussièrement de votre futur processus pour écrire votre chantier test,

Ceci est une aide à l’élaboration de votre évaluation, ajouter à votre retour d’expérience.

Attention aux résultats des mesures dont le prélèvement n’est pas COFRAC  sur vos chantiers car la différence des résultats entre la base SCOLA et les mesures de certains de vos chantiers s’explique par cette problématique et je ne parle pas des mesures à zéro ,  surtout veuillez vérifier la sensibilité de lecture ainsi que l’indice de confiance: SA maximum de 1

 

je vous dis à bientôt.

EXPERT AMIANTE FORMATEUR SS3

EXPERT AMIANTE
FORMATEUR SS3

Expert amiante

Publié dans PREVENTION | Pas de Commentaire »

Nouveaux logigrammes sous section 3 et 4 amiante DGT

Posté par consultantformateurpreventeur le 24 avril 2015

fichier pdf logigramme_amiante_SS3_SS4_immeubles_DGT_040315

fichier pdf logigramme_amiante_SS3_SS4_equipements_DGT_040315

Bonne réception à tous

 

Publié dans Divers, PREVENTION | Pas de Commentaire »

Surveillance médicale renforcée amiante et règlementation SMR

Posté par consultantformateurpreventeur le 27 mars 2015

fichier pdf Décision_n°360829__du_4_juin_2014

 

Sur le plan législatif, il y a donc l’avant et l’après réforme 2012 mais il y a aussi l’après décision du Conseil d’état du 4 juin 2014 qui avait en fait annulé l’abrogation de 9 arrêtés obtenue par la réforme de 2012. Nous n’allons pas entrer dans les détails de la législation pour faire plus court :

Dans la liste de risques et situations répertoriées dans le tableau qui fait suite, et en l’absence de précisions concernant la périodicité des visites médicales, l’on considère depuis la réforme de 2012 à l’origine de l’article R4624-19 du Code du Travail que celui ci s’applique encore et autorise ainsi le Médecin du travail à espacer les visites médicales dans le cadre de la SMR en tenant compte des Recommandations de bonne pratique en Santé au travail sans toutefois dépasser 24 mois entre 2 visites médicales.

Surveillance médicale renforcée (SMR) visite tous les 24 mois.

 

Article R4624-25   
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1  

Le médecin du travail peut prescrire les examens complémentaires nécessaires :

1° A la détermination de l’aptitude médicale du salarié au poste de travail, notamment au dépistage des affections comportant une contre-indication à ce poste de travail ;

2° Au dépistage d’une maladie professionnelle ou à caractère professionnel susceptible de résulter de l’activité professionnelle du salarié ;

3° Au dépistage des maladies dangereuses pour l’entourage du salarié.

 

Article R4624-26   
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1

Les examens complémentaires sont à la charge de l’employeur lorsqu’il dispose d’un service autonome de santé au travail et du service de santé au travail interentreprises dans les autres cas.

Le médecin du travail choisit l’organisme chargé de pratiquer les examens.

Ils sont réalisés dans des conditions garantissant le respect de leur anonymat.

 

Article R4624-19  S M R
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1

Sous réserve de la périodicité des examens prévue aux articles R. 4624-16 et R. 4451-84, le médecin du travail est juge des modalités de la surveillance médicale renforcée, en tenant compte des recommandations de bonnes pratiques existantes.

Cette surveillance comprend au moins un ou des examens de nature médicale selon une périodicité n’excédant pas vingt-quatre mois.

Article R4624-17 ..
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1

Indépendamment des examens périodiques, le salarié bénéficie d’un examen par le médecin du travail à la demande de l’employeur ou à sa demande.

La demande du salarié ne peut motiver aucune sanction.

Article R4624-27
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1

En cas de désaccord entre l’employeur et le médecin du travail sur la nature et la fréquence de ces examens, la décision est prise par le médecin inspecteur du travail.

Expertise amiante

expertise amiante

expertise amiante

Publié dans PREVENTION, SANTE ET SIR | Pas de Commentaire »

Opération Bi- corp pour extracteur amiante

Posté par consultantformateurpreventeur le 11 octobre 2014

Suite à mes recherches, je vous présente un extracteur BI Corp.

 

L’avantage une procédure plus simple dans le contexte du changement du bloc THE 13,  le matériel se développe et c’est un bien pour le mouvement de ce métier.

.fichier pdf BIBLOC

 

 

 

 

 

 

Publié dans Divers, PREVENTION | Pas de Commentaire »

PROTECTION RESPIRATOIRE ET MAINTENANCE

Posté par consultantformateurpreventeur le 14 août 2014

L’ article 3 du 8 avril 2013, demande à l’employeur de s’assurer du débit d’air ainsi que la pression pour les opérateurs amiante en vacation.

 

Donc pour de l’adduction d’air, l’employeur doit vérifier les 300 l /mn par opérateur en permanence avec un système de détection d’anomalie.

Pour les systèmes autonomes à ventilation assistée 160 l/mn, une alarme déclenchée par  un système doit faire la détection.

Le plus intéressant c’est que l’employeur doit vérifier et maîtriser, que ces opérateurs soient bien avec la quantité d’air souhaitée est réglementaire.

Autant dire qu’à cette date, peu d’installation d’air à adduction et des blocs moteurs de ventilations assistées  commercialisées garantissent le débit d’air véritablement.

Problème de charge de batterie, problème de perte de charge, problème de pression d’alimentation qui doit être au maximum 20 mmH20.

Des installations mesurent bien la perte de pression en ligne, mais en technique comment vérifier le débit sachant que le nombre d’opérateur peu varier pendant le chantier de retrait amiante.

Voici une nouvelle problématique importante car maintenant que nous connaissons l’importance de ce risque et  que nous sommes conscient du danger, dés le mois de septembre j’espère répondre à cette configuration de contrôle d’installation suivant mes prochaines recherches.

20160809_103314

 

Publié dans PREVENTION, VGP MATERIEL -APR | Pas de Commentaire »

COURBE DE MEYER LE RAPPORT

Posté par consultantformateurpreventeur le 29 juillet 2014

 

 

fichier pdf effort en watt

 

L’effort sous EPI et masque, article  R 4412-118  à lire pour comprendre !!!!!

2A PROTECTION AMIANTE

2A PROTECTION AMIANTE

Expert amiante

 

Publié dans PREVENTION, SANTE ET SIR | Pas de Commentaire »

12345
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus