Prévention risque amiante pour les particuliers une forte amende possible

Posté par consultantformateurpreventeur le 31 janvier 2018

fichier pdf affiche_particuliers._01_2018

 

Bonjour,

Voici un très bon travail de la DIRECCTE du pays de Loire,  l’amiante est toujours présent dans les maisons dont le permis de construire date avant le 1° juillet 1997.

Alors avant de prévoir des travaux de rénovation et de contaminé l’intérieure de l’habitat ou l’extérieure, je vous propose de lire les dépliants de la DIRECCTE.

Aussi les obligations du maître d’ouvrage dans ce contexte, en cas d’infraction peut vous entrainer un amende de 9000€.

Alors informer vous!

Contacter nous pour un repérage avant travaux afin d’identifier  si vous êtes concernés par la problématique amiante ou plomb qui sont des risques chimiques.

Perpignan, Narbonne, Béziers, Montpellier, Nîmes, Marseille, Toulon, Nice

http://pays-de-la-loire.direccte.gouv.fr/Amiante-chez-les-particuliers-une-affaire-de-professionnels

Marc Desplat

Publié dans PREVENTEUR, PREVENTION, REPERAGE AMIANTE, SANTE ET SIR | Pas de Commentaire »

Formation Amiante sous-section 4 guide et manuel de bonne pratique

Posté par consultantformateurpreventeur le 6 juin 2017

Image1

2A protection expert amiante

Voici l’été, alors je vous souhaite à tous de très bonnes vacances, mais je vais avoir le plaisir avant de vous invités à l’inauguration de notre centre technique et de formation.

Je tiens à vous remercier à vous tous, Eric, Nicolas, Sébastien, Fara, David, Julien, Olivier, et la liste serait si longue, car après avoir formé plus de 900 personnes, je vous dois aussi beaucoup de choses. Alors pour moi chaque stagiaire est important et votre réussite professionnel a été  ma priorité et vous m’avez rendu temps de confiance. Alors Merci à vous tous, Opérateurs, Encadrant, et je serai heureux  de vous recevoir pour cette suite.

2A PROTECTION /FORMATION

dav

Donc à très bientôt.

Expert amiante

Marc Desplat

 

 

La règlementation amiante continue de bouger,  avec des changement dans le repérage avec mention.

La nature étant le principe du mouvement et du changement,

et notre étude actuelle s’appliquant à la nature, il faut nous rendre bien compte de ce que c’est que le mouvement ;

car, ignorer ce qu’il est, ce ne serait pas moins qu’ignorer la nature entière.

Puis, une fois que nous aurons expliqué le mouvement, il faudra tacher d’aborder de la même manière les phénomènes qui l’accompagnent.

Aristote

Pour cette année 2017, la prévention des risques amiante a vraiment fait évoluée, les comportements et les hommes avec la participation de tous les acteurs.

Un long chemin nous attend pour 2017, Je vous souhaite à l’occasion beaucoup de réussite pour cette rentrée.

 Un nouveau décret DU 27 décembre 2016, pour le suivi individuel renforcé, la SIR

Mise à jour des bonnes pratiques sous section 4 amiante pour cette nouvelle année 2016/2017

1. Caractéristique de l’amiante
2.Former son personnel
3.Gestion du DUER
4.Ecrire un processus
5.Choix des EPI et APR
6.Garantir le FPA
7.Choix des MPC
8.Notice de poste
9.SMR
10.Organiser les vacations
11.Procédure de décontamination pers
12.Procédure décontamination matériels
13.Ecrire un mode opératoire
14.Gestion des déchets
15.Mesures d’empoussièrement
16.Repérage amiante

 Nouveau à partir du mois de juillet 2017, nous serons heureux de vous accueillir sur l’agence de Mauguio avec 2A Formation Amiante.

Merci de votre soutien et à très bientôt.

Bien à vous

 

2A PROTECTION

2A PROTECTION

Expert amiante

Publié dans 2A FORMATION, FORMATION, SANTE ET SIR, SAS 2A PROTECTION | Pas de Commentaire »

Fibres d’amiante dans vos batiments

Posté par consultantformateurpreventeur le 6 juin 2017

Bonjour à tous,

Image1123

 

Nous en parlons depuis des années, mais cette fois ci je l’ai rencontré et je dois remercier d’abord l’équipe du laboratoire ELP expert, qui m’a permis de saisir ces clichés.

L’infiniment petit, avec un microscope Meta, grossissant plus de 10 000 fois, vous pouvez découvrir l’ouverture d’une grille.

Cette dangerosité de cette infiniment petit et un rappel des mesures d’hygiènes pour tous les opérateurs de désamiantage, que j’ai eu le plaisir de former depuis ces trois ans.

Alors messieurs quand vous lavez votre masque dans la douche d’hygiène, prenez bien  soin  de respecter cette phase de décontamination de votre équipement et de vous même.

Regardez bien cette photos, voici l’ennemi publique numéro 1 avec plus de 100 000 victimes au compteur! qui n’ont pas eu la chance d’avoir une protection respiratoire adapté au risque amiante.

20160413_120254

Ennemi numéro 1, 100 000 victimes

A bientôt à vous tous et bonne vacation.

2A PROTECTION AMIANTE

2A PROTECTION AMIANTE

 

Alors protégez vous:

cof

Marc Desplat

Expert amiante

 

Publié dans Divers, PREVENTION, SANTE ET SIR | Pas de Commentaire »

Surveillance médicale renforcée amiante et règlementation SMR

Posté par consultantformateurpreventeur le 27 mars 2015

fichier pdf Décision_n°360829__du_4_juin_2014

 

Sur le plan législatif, il y a donc l’avant et l’après réforme 2012 mais il y a aussi l’après décision du Conseil d’état du 4 juin 2014 qui avait en fait annulé l’abrogation de 9 arrêtés obtenue par la réforme de 2012. Nous n’allons pas entrer dans les détails de la législation pour faire plus court :

Dans la liste de risques et situations répertoriées dans le tableau qui fait suite, et en l’absence de précisions concernant la périodicité des visites médicales, l’on considère depuis la réforme de 2012 à l’origine de l’article R4624-19 du Code du Travail que celui ci s’applique encore et autorise ainsi le Médecin du travail à espacer les visites médicales dans le cadre de la SMR en tenant compte des Recommandations de bonne pratique en Santé au travail sans toutefois dépasser 24 mois entre 2 visites médicales.

Surveillance médicale renforcée (SMR) visite tous les 24 mois.

 

Article R4624-25   
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1  

Le médecin du travail peut prescrire les examens complémentaires nécessaires :

1° A la détermination de l’aptitude médicale du salarié au poste de travail, notamment au dépistage des affections comportant une contre-indication à ce poste de travail ;

2° Au dépistage d’une maladie professionnelle ou à caractère professionnel susceptible de résulter de l’activité professionnelle du salarié ;

3° Au dépistage des maladies dangereuses pour l’entourage du salarié.

 

Article R4624-26   
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1

Les examens complémentaires sont à la charge de l’employeur lorsqu’il dispose d’un service autonome de santé au travail et du service de santé au travail interentreprises dans les autres cas.

Le médecin du travail choisit l’organisme chargé de pratiquer les examens.

Ils sont réalisés dans des conditions garantissant le respect de leur anonymat.

 

Article R4624-19  S M R
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1

Sous réserve de la périodicité des examens prévue aux articles R. 4624-16 et R. 4451-84, le médecin du travail est juge des modalités de la surveillance médicale renforcée, en tenant compte des recommandations de bonnes pratiques existantes.

Cette surveillance comprend au moins un ou des examens de nature médicale selon une périodicité n’excédant pas vingt-quatre mois.

Article R4624-17 ..
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1

Indépendamment des examens périodiques, le salarié bénéficie d’un examen par le médecin du travail à la demande de l’employeur ou à sa demande.

La demande du salarié ne peut motiver aucune sanction.

Article R4624-27
Modifié par Décret n°2012-135 du 30 janvier 2012 – art. 1

En cas de désaccord entre l’employeur et le médecin du travail sur la nature et la fréquence de ces examens, la décision est prise par le médecin inspecteur du travail.

Expertise amiante

expertise amiante

expertise amiante

Publié dans PREVENTION, SANTE ET SIR | Pas de Commentaire »

SANTE, AVENIR, DEPISTAGE POUR LES MALADIES DE L’AMIANTE SMR amiante

Posté par consultantformateurpreventeur le 13 septembre 2014

Cancers dus à l’environnement et au milieu professionnel

Par Organisation mondiale de la santé  N°350 Juillet 2011 Dépistage et prévention

Principaux faits

  • Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, avec 12,7 millions de nouveaux cas et 7,6 millions de décès en 2008.
  • À l’échelle mondiale, 19% de tous les cancers peuvent être attribués à l’environnement, y compris au milieu professionnel, et sont à l’origine de 1,3 million de décès chaque année.
  • L’OMS a répertorié 107 agents, mélanges de substances et situations d’exposition comme étant cancérogènes pour l’homme.
  • Les causes de cancer liées à l’environnement extérieur sont des facteurs dans l’environnement qui accroissent le risque de cancer, tels que la pollution de l’air, les rayonnements ultraviolets ou le radon à l’intérieur des habitations.
  • Un décès par cancer du poumon sur 10 est étroitement lié aux risques sur le lieu de travail.
  • Le cancer du poumon, le mésothéliome et le cancer de la vessie sont parmi les cancers professionnels les plus courants.

La plupart des risques de cancer dus à l’exposition dans le cadre professionnel sont évitables. Près de 125 millions de personnes dans le monde sont exposées à l’amiante sur leur lieu de travail. Selon les estimations de l’OMS, plus de 107 000 personnes meurent chaque année de cancer du poumon, de mésothélium et d’asbétose découlant des expositions à l’amiante sur le lieu de travail. Sur trois décès dus à un cancer professionnel, un est causé par l’amiante.

 

Les causes de cancer liées à l’environnement extérieur sont des facteurs présents dans l’environnement qui accroissent le risque de cancer, tels que les polluants. On a ainsi estimé que l’exposition au radon à l’intérieur des habitations était responsable de 3 à 14% de tous les cancers du poumon en 2004, soit la deuxième cause majeure de cancer du poumon dans de nombreux pays.

La pollution de l’air a causé 165 000 décès par cancer du poumon dans le monde  en 2004, dont:

  • 108 000 étaient dus à la pollution atmosphérique extérieure;
  • 36 000 étaient dus aux combustibles solides utilisés pour cuisiner et se chauffer;
  • 21 000  étaient dus au tabagisme passif.

Selon les estimations, les rayonnements UV ont causé 60 000 décès en 2002 dont:

  • 48 000 étaient dus à des mélanomes;
  • 12 000  étaient dus à des carcinomes basocellulaires ou épidermoïdes.

L’action de l’OMS

En 2005, une résolution de l’Assemblée mondiale de la Santé sur la prévention et la lutte anticancéreuses a appelé les pays à mettre au point des programmes visant à réduire l’incidence du cancer et la mortalité due à la maladie. Dans cette résolution, il est demandé à tous les États Membres d’élaborer des programmes nationaux de lutte anticancéreuse qui incluent des mesures de prévention accrues, un dépistage précoce ainsi qu’un traitement amélioré et des soins palliatifs.

La résolution préconise en outre de porter une attention particulière aux cancers qui peuvent être prévenus en évitant l’exposition aux produits chimiques et à la fumée du tabac sur le lieu de travail et dans l’environnement, à certains agents infectieux et aux rayonnements ionisants ou ultraviolets.

Elle recommande que soient incluses dans les programmes nationaux de lutte contre le cancer des mesures relatives aux tumeurs évitables (par exemple du poumon, du côlon, du rectum, de la peau et du foie) et d’éviter et réduire l’exposition à des facteurs de risque (tels que le tabagisme, une mauvaise alimentation, l’abus d’alcool, la sédentarité, une exposition excessive au soleil, les agents transmissibles et les expositions professionnelles).

L’OMS a mis au point un certain nombre d’instruments de prévention des cancers provenant des expositions environnementales, notamment:


  • la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac;
  • la politique sur l’élimination des maladies liées à l’amiante;
  • des lignes directrices pour la qualité de l’air et la qualité des eaux de boisson;
  • les options politiques pour prévenir et réduire les risques découlant de l’exposition au radon;
  • des conseils pratiques et des informations sur les effets sur la santé de l’exposition aux rayonnements ultraviolets;
  • des normes de sécurité pour les produits chimiques et les aliments, y compris les contaminants cancérogènes tels que les dioxines et les aflatoxines;
  • le Programme international sur la sécurité chimique y compris les dix produits chimiques qui sont un sujet de préoccupation majeure pour la santé publique;
  • Le plan d’action mondial de l’OMS pour la santé des travailleurs.

En outre, l’OMS a élaboré un manuel pour la conception de programmes efficaces pour prévenir le cancer intitulé «Cancer control: knowledge into action – prevention» qui traite de tous les facteurs de risque, y compris les risques dans l’environnement et sur le lieu de travail et les rayonnements.

L’objectif de ce manuel est d’aider les responsables nationaux de la lutte anticancéreuse à élaborer des plans efficaces de prévention du cancer en fonction des réalités propres à leur pays. Il donne des orientations sur la manière d’évaluer l’ampleur du problème et de concevoir un ensemble complet de mesures préventives, fondamentales, conformes aux recommandations, ainsi que sur la manière de suivre les effets des programmes de prévention anticancéreuse.

 

Vous pouvez découvrir le rapport de HAS sur la surveillance post professionnel dans le cadre du risque amiante.

fichier pdf amiante_suivi_post_professionnel_texte_complet

 

Dans le cadre de la prévention de certaines maladies du risque amiante la recherche médical avance dans des études dans le cadre biologique par dosage de l’Ostéopontine.

fichier pdf 125-losteopontine-marqueur-du-mesotheliome-

ARGAGY sont sur des travaux de dépistage du cancer du mésothéliome toujours actuellement sur 2015.

fichier pdf ARCAGY

 

http://www.arcagy.org/infocancer/localisations/voies-aeriennes/mesotheliome-pleural/l-avenir.html

En conclusion le respect de l’article R 4412 101 CT:  L’employeur s’assure du respect de la valeur limite d’exposition professionnelle pour l’ensemble des travailleurs exposés, compte tenu de l’évaluation des risques participe pleinement aux bases fondamentales de la prévention.

 

 

Publié dans SANTE ET SIR | Pas de Commentaire »

COURBE DE MEYER LE RAPPORT

Posté par consultantformateurpreventeur le 29 juillet 2014

 

 

fichier pdf effort en watt

 

L’effort sous EPI et masque, article  R 4412-118  à lire pour comprendre !!!!!

2A PROTECTION AMIANTE

2A PROTECTION AMIANTE

Expert amiante

 

Publié dans PREVENTION, SANTE ET SIR | Pas de Commentaire »

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus